Non à la guerre impérialiste! Déclaration commune des promoteurs de la Conférence de Rome contre la guerre en Ukraine

NON A LA GUERRE IMPERIALISTE ! – Déclaration Commune des promoteurs de la Conférence de Rome contre la guerre en Ukraine

Nous, organisations communistes, militantes, ouvrières et internationalistes, réunies dans la conférence nationale « La guerre en Ukraine, la crise économique et le grand chaos mondial. Que faire?» » tenue le 16 octobre à Rome, nous appelons à la mobilisation maximale contre la guerre et promouvons ensemble, à la disposition du débat collectif, les thèses suivantes :

La guerre qui se déroule aujourd’hui en Ukraine entre la Russie et l’alliance euro-atlantique est un conflit impérialiste, qui trouve son fondement dans la crise générale du système capitaliste à l’échelle mondiale et, par conséquent, dans une concurrence intense entre les principales puissances capitaliste. Nous rejetons tous les récits idéologiques qui mystifient le caractère de la guerre et tentent de cacher sa véritable nature afin de construire un consensus en faveur de l’un ou l’autre des camps belligérants.

Nous dénonçons les plans impérialistes de l’OTAN, sa politique d’expansion vers l’est et l’encerclement de la Russie comme conjointement responsables des développements qui ont conduit à l’escalade de la guerre sur le territoire ukrainien. L’opposition la plus dure aux stratégies impérialistes de l’OTAN, des États-Unis, de l’UE et des gouvernements des pays membres, avec l’Italie comme co-protagoniste, fait partie intégrante et indispensable de toute véritable opposition à la guerre dans notre pays.

Nous condamnons l’invasion militaire russe qui, derrière l’alibi de la libération des populations russophones du Donbass et leur aspiration légitime à s’émanciper de l’oppression perpétrée par les nationalistes ukrainiens, sème la mort et la destruction depuis des mois au nom des intérêts du grand capital russe, défendre non pas le prolétariat et les peuples de la Russie et du Donbass, mais les ambitions de la bourgeoisie monopoliste dont le gouvernement russe est l’expression, prendre une part active à une nouvelle partition du monde.

Continua a leggere Non à la guerre impérialiste! Déclaration commune des promoteurs de la Conférence de Rome contre la guerre en Ukraine
Pubblicità

Nos points clé sur la guerre en Ukraine – Tendance internationaliste révolutionaire

Nos points clé sur la guerre en Ukraine – Tendance internationaliste révolutionnaire

La guerre en Ukraine est la dernière d’une série d’événements traumatisants de ce début de XXIe siècle – guerres, crises financières, grande récession, pandémie, catastrophes écologiques – qui, ensemble, marquent une crise historique du mode de production capitaliste.

La guerre en Ukraine n’est pas une guerre entre la Russie et l’Ukraine; c’est une guerre entre l’OTAN et la Russie sur le territoire ukrainien, d’abord occupé militairement par l’OTAN et politiquement par les États-Unis et l’UE, puis envahi par la Russie. Une guerre entre États capitalistes puissants, menée à des fins de domination, qui marque la réouverture officielle de la lutte pour la répartition du monde, l’hégémonie de l’Occident sur le marché mondial, la politique mondiale, la culture mondiale, étant entrées en crise.

La responsabilité du déclenchement de la guerre incombe aux deux parties au conflit et, fondamentalement, au système social dont elles font partie. S’interroger sur l’aggression et la défense n’aurait pas de sens, puisque nous avons affaire à de grands États qui coagulent les intérêts capitalistes et, ne trouvant pas de compromis sur le plan économique et politique, passent à l’affrontement militaire. L’OTAN n’avait pas besoin de tirer parce qu’elle avait déjà pris le terrain ukrainien économiquement et politiquement et avec ses propres installations de guerre, ignorant complètement les accords de Minsk. La Russie ne pouvait concourir pour le butin, ou une partie du butin, qu’avec des moyens militaires, et c’est ce qu’elle a fait.

Continua a leggere Nos points clé sur la guerre en Ukraine – Tendance internationaliste révolutionaire

Sulla sollevazione operaia e popolare in Kazakhstan – TIR  (italiano, francais, English)

Download English Version

Cliquez ici pour telecharger le document en francais

Con l’insurrezione operaia e popolare in Kazakistan. Abbasso il regime capitalista, fuori le truppe russe!

L’insurrezione esplosa in Kazakistan, che il presidente Tokayev attribuisce a “terroristi” al soldo di non meglio precisate potenze “straniere” è in realtà stata iniziata il 2 gennaio dai lavoratori della città industriale di Zhanaozen, e si è subito estesa a tutta la regione mineraria occidentale di Mangystau. Ha quindi una chiara matrice di classe. Questi lavoratori nella scorsa estate erano stati protagonisti di un’ondata di scioperi economici vittoriosi, che avevano portato il raddoppio dei salari; ma il raddoppio del prezzo del Gpl, il principale carburante per auto nel paese, a seguito della liberalizzazione dei prezzi dell’energia (prodotta in loco), per quanto su livelli che in Italia sarebbero irrisori (da circa 12 a 24 centesimi di euro al litro), è apparso loro come una beffa che cancellava quanto strappato con la lotta.

Continua a leggere Sulla sollevazione operaia e popolare in Kazakhstan – TIR  (italiano, francais, English)

Francia, 5 ottobre: una giornata di sciopero (con aggiornamenti, e una nota di “Etincelle”)

Per domani CGT, Sud-Solidaires, FO ed altri organismi sindacali e studenteschi hanno indetto una giornata di sciopero e di mobilitazione in tutta la Francia. Francamente, tanto i contenuti di questa mobilitazione quanto, a quel che si percepisce, la determinazione con cui è stata lanciata, lasciano alquanto a desiderare. Sicuramente negativo, per fare un solo esempio, è l’aver subìto la condizione posta da Force Ouvrière di non inserire nella piattaforma la netta opposizione alla versione francese del “green pass”. Come ha affermato Léon Cremieux, la sfida della mobilitazione che comincerà domani è quella di “dare visibilità a tutti i bisogni sociali espressi in modo isolato l’uno dall’altro negli ultimi mesi, di tendere a farli convergere, a unificarli in un rigetto comune delle politiche padronali e governative”, farne un momento del percorso necessario a “unificare e politicizzare la collera sociale”.

Continua a leggere Francia, 5 ottobre: una giornata di sciopero (con aggiornamenti, e una nota di “Etincelle”)

Pour un front unique anticapitaliste!

Faisons payer la crise aux patrons !
Pour un front unique anticapitaliste!

Samedi 6 juin – journée de mobilisation nationale

L’urgence pandémique met en évidence les contradictions structurelles de ce système dans tous ses aspects.

Une urgence épidémiologique qui n’est pas accidentelle, mais étroitement liée à l’expansion envahissante de la production capitaliste qui n’épargne aucun écosystème. En effet, la déforestation et la désertification, l’augmentation irréversible de la température de la Terre, qui produit cycliquement des catastrophes naturelles, l’agrobusiness et l’élevage intensif sont en augmentation progressive et constante.
Un système basé uniquement sur la recherche de la maximisation et de l’accumulation du profit, l’exploitation massive des vies et la prédation des ressources à l’échelle mondiale ne pourrait que provoquer, parmi ses effets sociaux ruineux, cette crise sanitaire mondiale. Continua a leggere Pour un front unique anticapitaliste!